Vivre sans différence, Vivre sans indifférence...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Sujets similaires
Les actualités

Vivre Ronde est sur Facebook !!!

 


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 968 le Mer 3 Déc - 19:23
Nos affiliations
Si vous commandez en cliquant sur une de ces bannières vous aiderez le forum à s'améliorer.

Boutique de lingerie grande taille


Boutique de vêtements grande taille


Pour vous aider à perdre du poids
et

Partagez | 
 

 Interview d'une pro des produits naturels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maud
Reine des fleurs
Reine des fleurs


Féminin Nombre de messages : 8488
Age : 40
Localisation. : Val de Marne
Loisirs. : touche à tout ;-)

MessageSujet: Interview d'une pro des produits naturels   Lun 25 Jan - 23:15

______________________________________________________________
Bonjour L ! Tu es membre du forum Vivre Ronde et tu nous as intrigués par ta connaissance des produits naturels.
Plusieurs fois tu nous as informés que tu n'utilisais plus de produits industriels. Apparemment il y a des raisons économiques, écologiques et médicales à ton choix. Merci d'avoir accepté de répondre à nos questions.

__________________________________
(NB : L. n'étant plus membre du forum à l'heure actuelle, son pseudo a été retiré de l'article)


Vivre Ronde : Depuis combien de temps utilises tu des produits naturels ?
L. : Cela fait près de 10 mois, mais depuis 8 mois, je n'utilise QUE ça .

VR : Avant ces produits, qu'utilisais tu ?
L : Avant, j'etais comme tout le monde, j'achetais les produits en supermarché (savons, gels douche, gommages, crèmes, shampooing et après shampooing...) avec plus ou moins de bonheur. Les sirènes de la publicité y etaient pour beaucoup....
J'avais des problèmes de demangeaison du cuir chevelu depuis l'enfance sans qu'il y ait un problème particulier, je pouvais me gratter jusqu'au sang ! J'ai essayé tous les shampoings, soins.... en vain. Sur le corps aussi, j'avais des demangeaisons, après la douche et là aussi, j'ai presque tout essayé ! Les dermato que j'ai vus, n'ont pas déceler de maladie et n'ont fait que me conseiller des shampooings vendus en pharmacie.

VR : Pourquoi as tu changer d'avis et opter pour ces nouveaux produits entièrement naturels ?
L : J'en suis venue aux produits naturels presque accidentellement. Mais maintenant, cela fait partie d'une démarche globale, en vue de respecter mes principes de vie (ethique, religion, santé, ecologie...) J'ai commencé par m'intéresser aux produits chimiques cachés dans l'alimentation et que l'on estime plus ou moins liés à certaines maladies (l'aspartame et le glutamate notamment) en vue de les identifier et de les eviter. Ma reflexion s'est ensuite portée sur la cosmétique et les produits d'hygiène en général, savoir de quoi ils sont faits, comment... J'ai été edifiée.
Les raisons qui m'ont fait changé d'avis et confortée dans mon choix sont multiples :

  1. Des raisons de santé. Jusqu'en septembre dernier, je croyais que ma peau était intolérante (boutons, démangeaisons, plaques...), ce qui me poussait à essayer beaucoup de produits, avec le vain espoir de pouvoir enfin trouver le bon.... Au cours de mes recherches sur la composition des produits, j'ai appris que les parabens (conservateurs) sont issus de la pétrochimie et seraient à l'origine de problèmes de fertilité et de cancers ( du sein et de la prostate), car ils imitent les oestrogènes humains.... Pareil pour les polyethylenes glycols (PEG) et polypropylènes glycols, issus de gaz de combat et que nous connaissons tous sous le nom ... d'antigel! L'OMS a prouvé le pouvoir bioaccumulatif de ces dérivés : ça veut dire que le corps humain les accumule parce qu'il ne peut pas ou très peu les eliminer..
    Le petrole et l'antigel, je les prefère dans ma voiture, pas sur ma peau ! )
    On entend souvent parler des sels d'aluminium (dans les déodorants ) ces derniers temps, plusieurs études (par exemple : http://biogassendi.ifrance.com/alualz.htm#II ) ont montré qu'on les retrouve chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et dans les cellules cancereuses du sein. Ca fait reflechir ! Même s'ils ne sont pas la cause principale, les produits cosmétiques peuvent augmenter les risques.
  2. Des considerations religieuses. Je suis musulmane et je me dois d'eviter les produits contenants des extraits d'animaux que je ne mange pas. Or, il s'avère que beaucoup de produits contiennent des matières animales (savons, maquillage...) Sans compter les tests cruels sur les animaux !
  3. Des principes ethiques. Quand on sait que le collagène des crèmes miracles est issu.... d'êtres humains ( pour en savoir plus (âmes sensibles s'abstenir ) :
    http://www.veganimal.info/article.php3?id_article=437 ) je pense qu'il faut s'interroger ! Sans oublier ceux qui travaillent dans ces firmes, souvent au mépris des règles de securité les plus élémentaires. Prendre soin de soi, oui, mais pas à ce prix ! La dignité humaine doit être la même pour tous !
    Je voudrais que les lecteurs/trices sachent que dans un produit industriel (une crème par exemple) , la quantité d'agent actif est proche de 1 %, le reste n'est que colorants, conservateurs, solvants, parfums. L'exemple du collagène n'est que la partie visible (et encore! ) de l'iceberg.
  4. Enfin, la protection de l'environnement parmi les industries polluantes, les organisations écologiques estiment ,qu'à elle seule, l'industrie cosmétique est la plus polluante au monde, avec une mention spéciale pour les serviettes hygièniques et tampons ! C'est bête de (se) nettoyer en salissant la Terre....non?

Je tiens à dire que toutes ces raisons sont au même plan pour moi, aucune ne prévaut sur les autres. Comme je l'ai dit, les produits naturels dans ma vie font partie d'une demarche globale.

VR : Comment savoir ce qui se cache dans ces produits industriels ?
L : Pour identifier les produits dissimulés sous une appelation chimique on peut utiliser la denomination INCI, même si elle n'est pas parfaite, elle permet d'avoir des infos là où tout était opaque. Il faut aussi ouvrir les yeux sur le matraquage marketing.....
L'INCI (international nomenclature of cosmetic ingredients) est la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques. Cette nomenclature a été conçue en 1973 et est tenue à jour par le CFTA (cosmetic, toiletry and fragrance association), association américaine regroupant des fabriquants de cosmétiques. En Europe, son utilisation est obligatoire depuis 1988 : toutes les cosmétiques doivent avoir sur leur emballage la liste complète des ingrédients dans l'ordre décroissant de présence et sous leur dénomination INCI (Définition Ekopédia)
Il n'y a cependant aucun moyen de savoir si les produits sont des OGM, ni leur origine, ni leur quantité exacte. De plus un fabricant n'est pas obligé de tout indiquer.

VR : Quels sont les produits que tu utilises principalement ? Quels sont leurs propriétés ? Leur utilisation ?
L. :

  • Pour le visage, j'utilise du savon d'Alep, suivi d'un peu d'hydrolat de rose et sans le laisser sécher, j'applique une huile de ma composition (cette semaine, huile d'argan 1 goutte d'huile essentielle de tea-tree ). L'huile de tea-tree (huile d'arbre à thé ou Melaleuca alternifolia) est conseillée pour les imperfections de la peau.
  • Pour les cheveux, le rassoul remplace le shampooing. Le rassoul ( "qui sert à laver" en arabe ) est une argile dont les gisements se trouvent uniquement au Maroc, elle nettoie la peau et les cheveux sans aucune action tensioactive. On l'utilise avec un peu d'eau tiède en masque visage et/ou corps, cheveux...Je m'en sers comme un shampoing classique. Si j'ai les cheveux plus gras que d'habitude, j'en fais un masque (donc une préparation un peu plus épaisse) avec un peu de sel pour exfolier le cuir chevelu.
    Pour remplacer l'après-shampoing, je mélange du vinaigre et un peu d'huile de romarin, je demêle mes cheveux et je rince.
    Je précise qu'il existe des produits de beauté faits sans aucun produit dangereux, sans test sur les animaux.. et qui resemblent plus à un produit classique mais personnellement j'ai trouvé que le rassoul me convenait parfaitement.
  • Pour le corps, j'utilise du savon noir pour exfolier et nourrir ma peau (une fois par semaine ou 2 semaines), puis un gel douche bio, mais plus pour sentir bon que pour le nettoyage proprement dit étant donné que le savon noir la nettoie parfaitement, tout en la nourrissant. Le savon noir est une pâte faite d'olive et d'huile d'olive, on s'en sert généralement dans les hammams. Il suffit de l'appliquer sur la peau mouillée pendant 5 minutes, ensuite on rince et on frotte avec un gant de crêpe ou de peau de chèvre (qu'on appelle "kassa", ça veut dire gant de toilette en arabe). Après la douche, j'ajoute un peu d'huile d'argan sur les bras et le ventre, contre les vergetures.
  • Enfin, en déo, j'utilise une pierre d'alun, qui est une pierre minérale. Il faut la mouiller legèrement, elle dépose un fin film de sulfate d'aluminium ( mais non dangereux celui-là! puisque sa structure moléculaire ne lui permet pas de passer à travers la peau) sur la peau, elle empêche les mauvaises odeurs tout en laissant la peau respirer. ATTENTION, il faut vérifier que la pierre est composée de "potassium alun" et non de "ammonium alun" qui est chimique.


VR : Quelles différences y a t'il avec les produits industriels ?
L : La difference, c'est l'efficacité ! Tous ces produits dépassent largement ce qu'on nous présente comme le top de la technologie cosmetique. Depuis que je les utilise, plus aucun problème de demangeaison ou autres, les imperfections de mon visage diminuent.
Il est vrai qu'au début, on peut être etonné des odeurs, de la consistance etc... mais ce sont uniquement les vieux reflexes de "fils de pub" que nous sommes.

VR : Qui te conseille ?
L : J'ai fait des recherches sur Internet afin de savoir à quoi correspondent exactement les labels. L'arnaque existe aussi dans ce domaine : les consommateurs croient souvent acheter "naturel" alors que ce n'est pas le cas..
J'ai emprunté des livres, lu des forums et des blogs sur le net, consulté des detaillants bio, des pharmaciens.... un vrai boulot de detective ! Au début, on est un peu perdu, face à toutes les infos ! Puis on commence à y voir clair, identifier ses besoins, se montrer critique envers les produits présentés.... C'est une démarche qui n'est pas facile, mais il y a tellement de satisfaction.

VR : Où te fournis tu ? A quel prix ? Comparativement est ce plus cher ou moins cher que les produits industriels ?
L : Malheureusement, il y a peu de magasins bio ou qui vendent des produits naturels là où j'habite. Je me fournis principalement sur le net, sur differents sites mais les principaux sont AlterAfrica ( http://www.alterafrica.com ), Beauty Linea ( http://www.beautylinea.com ), Badia Beauté ( http://www.badiabeaute.com ), Centifolia ( http://www.centifolia.fr ) , Aroma-Zone ( http://www.aroma-zone.com ).
Certaines choses sont plus chères que les produits industriels, notamment les gels douches, shampoings et après shampooings, pour celles et ceux qui les achètent tout faits. Le maquillage aussi, mais à qualité égale, je trouve que le prix limite aussi les achats impulsifs, ce qu'on achète en 3 ou 4 exemplaires.

Ce qui est cher aussi, ce sont les huiles essentielles, mais ce sont des achats qu'il faut faire petit à petit, selon ses besoins et ses moyens.Les HE sont très puissantes,donc un flacon de 10 ml peut durer longtemps. Certaines, les plus courantes, font à peu près 4 ou 5 euros, d'autres plus rares, peuvent dépasser les 100 euros ! (par exemple, l'HE de rose de Damas 135 € pour 5 ml! ou HE de jasmin 123 € pour 10 ml).

Mais le rassoul ( on peut en trouver à 15 euros le Kg), le savon noir ( 5 euros les 400 g), la pierre d'alun ( à peu près 7 euros pour une pierre de 80g, qui dure plus d'un an) ne sont pas chers, à mes yeux, vu qu'ils sont efficaces et que je n'ai plus ces problèmes de peau qui me gâchaient la vie, et ça , ça n'a pas de prix !

VR : As tu des recettes à conseiller à nos lecteurs (trices) ?
L : Honnêtement, il n'y a pas de recette, parce que essayer ces produits, c'est les adopter ! Et puis, ça depend des types de peau, de cheveux...

VR : Quels sont les inconvénients des préparations faire soi-même?
L : Etant donné qu'elles ne contiennent pas de conservateurs, les préparations se conservent moins longtemps. Donc, il faut en préparer selon les besoins et pour une durée limitée (une semaine à 15 jours).Mais ça permet de renouveler souvent les odeurs, les principes actifs.

VR : Utilises tu des produits naturels pour autre chose que pour ta beauté (santé, ménage ... ) ?
L : Oui, j'utilise des noix de lavage pour le linge, sur lesquelles j'ajoute quelques petites gouttes d'HE de lavande ou de tea-tree. Ce sont des noix d'Inde ou d'Amerique du Sud qui contiennent naturellement une substance lavante (la saponine). Elles lavent le linge comme n'importe quelle lessive ordinaire, en plus elles ne contiennent aucun polluant donc il est possible de recuperer l'eau pour les plantes ou le jardin. Ca surprend un peu au début d'utiliser des noix, surtout lorsqu'on les entend tourner dans le tambour mais elles sont réutilisables. Je les achète à peu près 15 euros le Kg, un kilo est suffisant pour une durée d'un an, à peu près.

J'utilise les huiles essentielles pour désinfecter (HE de tea-tree est un antiseptique à large spectre) mais aussi pour parfumer la maison et purifier l'air. L'HE de menthe pour mes jambes lourdes, l'HE de geranium bourbon, myrte verte et mandarine pour faciliter l'endormissement. J'ai lu que l'HE de cedrus atlanticus etait efficace contre la cellulite,mais je n'ai pas encore testé.
J'utilise pas encore de produits naturels pour le ménage, parce que j'ai un stock à terminer. La marque Sonett est spécialisée dans les produits ménagers ecolo, tout comme Europlabo, Douce Nature ... Le bicarbonate de sodium avec ou sans le vinaigre blanc est très efficace pour degraisser, nettoyer, et desinfecter.

VR : Que conseilles tu à une personne qui voudrait se lancer dans cette aventure : livre, produits de base, précaution d'emploi, professionnels ...
L : D'abord, il ne faut se lancer là-dedans que si vous êtes sûr(e) de ce que vous faites ! Il faut commencer par un produit ou deux, puis si ça vous convient, abandonner les autres en les remplaçant petit à petit.

Un autre conseil : la patience. Parfois, un produit peut ne pas convenir, essayer de l'utiliser pour une autre partie du corps. Au début, j'avais essayé le rassoul pour remplacer le gel douche. Je n'ai pas aimé, je l'ai utilisé en shampooing et masque pour le visage et cheveux, j'en suis très contente.

Pour ce qui est du rassoul, du savon noir et de la pierre d'alun, il n'y a aucune précaution à prendre si ce n'est les précautions habituelles (ne pas avaler notamment)

Pour ce qui est des huiles essentielles, il faut être EXTREMEMENT prudent dans leur maniement, bien se renseigner sur les propriétés de l'huile en question et ses précautions d'emploi (exposition au soleil,allergie...). Je conseille également de faire un test d'allergie avant l'utilisation .
Je crois que pour commencer le rassoul et le savon noir (on peut aussi les utiliser pour la toilette quotidienne, au choix) sont de bons moyens.
Comme livre, je conseillerais :
la verité sur les cosmétiques de Rita Stienz
Cosmétiques naturels, conseils et recettes plaisir pour préserver sa santé au quotidien. d'Helène Baron et Tiphaine Chagnoux , un excellent livre très complet et facile d'accès pour bien débuter.

VR : pourrais tu nous donner quelques définitions de base ?
L :

  • Les huiles essentielles sont des essences obtenues par la distillation à la vapeur d'eau de plantes. Leurs propriétés sont diverses : antiseptiques, antibacteriennes, anti infectieuses, calmantes, faciliter la circulation, l'endormissement....Chacune a sa vertu, à condition de bien l'employer.
    Contrairement à leur nom, elles n'ont rien de gras, ce sont des essences, donc elles sont très volatiles et insolubles dans l'eau. Elles ne doivent JAMAIS être appliquées pures sur la peau (sauf 2: la lavande et le tea-tree), elles doivent imperativement être diluées dans de l'huile végetale. Il faut TOUJOURS faire un test d'allergie au creux du bras avant de les utiliser.
    Certaines sont photosensibilisantes, donc il ne faut pas s'exposer au soleil après leur application.
    Elles sont interdites aux enfants de moins de 5 ans, et deconseillées voire interdites aux femmes enceintes et les personnes fragiles.
  • Les huiles vegétales, nous les connaissons tous : c'est le "jus" des graines ou fruits oleagineux: olive,avocat, noisette, jojoba, noix de macadamia, argan, amande douce, aloès, coco, pépins de raisin, tournesol, germe de blé... Chacune aussi a ses propriétés,elles peuvent être utilisées pures (pour sa seule propriété) ou pour diluer une huile essentielle (afin de protéger la peau et en combinaison avec l'HE).
  • Les hydrolats, ou eaux florales, sont les "résidus" de l'obtention d'huile essentielle : c'est l'eau qui se condense lorsque la vapeur a traversé les plantes. Elle contient une partie des propriétés de l'huile essentielle de la plante dont elle est issue. Les hydrolats sont utiles pour hydrater la peau, dans les préparations (masques) et avant l'application d'une huile qui maintiendra l'application.

VR : Merci L., tu nous a appris beaucoup de choses.

____________________________________________
Le corps n'est qu'un écrin, le trésor est à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aerys.forumactif.com
 
Interview d'une pro des produits naturels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Produits pour redéfinir les boucles des cheveux naturels
» Mycose buccale
» Bienfaits de la bave d'escargot
» Nexus
» Produits "As I am" pour cheveux naturels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vivre Ronde :: - Etre Ronds au quotidien - :: Beauté-
Sauter vers: